Montréal New Wave 1979-86 : Retour vers le futur

Montréal New Wave 1979-86 : Retour vers le futur

Lancé aux Rendez-vous du cinéma québécois de 2016, le deuxième film d’Érik Cimon sur l’underground montréalais, cette fois sur le new-wave, est la suite logique de celui sur le punk, MTL PUNK : La première vague, qui avait été présenté également dans le cadre des Rendez-vous du cinéma québécois en 2012. Attendu, le documentaire tente de saisir l’essence d’une époque qui fut vécue de façon unique par chacun de ses protagonistes et qui, nécessairement, en laisse quelques-uns sur leur faim. Pour ceux qui en étaient, il manque des bouts, c’est certain. Pour les rares spécialistes de l’époque, il aurait fallu pratiquement une série de treize épisodes pour faire le tour du phénomène et saisir le foisonnement que le post-punk a engendré. Mais voilà, ce n’est pas l’objectif de ce film, et comme avec MTL PUNK : La première vague, le réalisateur a choisi pour présenter le sujet de se concentrer sur un noyau de contributeurs qui font une assez bonne synthèse de l’époque et qui évoquent à leur façon l’énergie qui a caractérisé ces années. Jean-Luc Bonspiel (alias Kiki Bonbon), Alan Lord, Ivan Doroschuk, Jean-Robert Bisaillon, Rick Trembles et autres Monty Cantsin y présentent un aperçu de leur contribution à cette scène, avec une appréciation du mouvement en général, avec une bonne sélection d’images de l’époque et une trame sonore qui, en plus de rafraîchir la mémoire de certains, donnera des pistes de recherche pour plusieurs, parce qu’encore une fois, même si on a l’impression de n’avoir que survolé la richesse de la création de l’époque, le documentaire nous laisse tout de même entrevoir un corpus qui confirme encore la pertinence et l’avant-garde de la musique québécoise. Si ce n’est pas le document définitif que certains auraient espéré, il a néanmoins le mérite d’avoir actionné l’interrupteur et dirigé la lumière sur un underground méconnu par plusieurs, chose qu’aucun média ou presque n’avait pris la peine de faire jusqu’à maintenant. (K)

Un film d’Érik Cimon — 2016

Présenté en salle dès le 29 avril 2016

Patrice Caron

Patrice Caron

Fondateur